Un autre regard sur soi et sur les autres

Bienvenue sur mon blog, dédié aux regards que vous portez sur le monde et sur vous-même

 

Annoncer ou ne pas annoncer la maladie à l’entourage 4 avril, 2009

Classé dans : Regards sur la maladie — somanystories @ 7:32

Après le diagostique, surgit inévitablement l’annonce de la maladie à l’entourage: ou plutôt la question de l’annonce.

Dois-je le dire?
Ai-je besoin et envie de le dire?
A qui vais-je le dire?
Comment vont.ils réagir?
Comment vais-je mi-même percevoir leurs regards et réactions?

L’annoncer, c’est prendre le risque et faire le choix d’un changement de regard sur soi-même. On devient individu/2 enfants/informaticien/35ans/malade ou peut-être parfois tout simplement individu/malade. Cette nouvelle place peut-être tout à fait confortable, comme tout à fait destabilisante.

L’annoncer, c’est accepter le diagnostique et parfois l’encrer en soi.
L’annoncer, c’est aussi parfois partager et se décharger.

 

1 Commentaire

  1.  
    Murielle
    Murielle écrit:

    Mon père ne nous a jamais dit qu’il avait le cancer. Il a même martelé très fort qu’il ne l’avait pas. Je me souviens de lui, revenant de consultation, je me souviens de lui, dans l’entrée de la maison, je me souviens de ses yeux répondant à l’interrogation des miens… « ils ne savent pas ce que j’ai, mais en tout cas ce n’est pas le cancer » !
    C’est sur cette négation la plus totale qu’ont continué nos relations, toutes faussées. Impossible d’en parler, impossible de dire nos peurs, mais surtout impossible de se dire au revoir.
    Cette expérience est toute personnelle mais j’aurais aimé qu’il le dise, j’aurais aimé qu’ensemble et après chaque visite on puisse admettre que celle ci était peut être la dernière. J’aurais aimé ne pas avoir à faire semblant…

Commenter

 
 

Maison des Savoirs de Ouaga... |
mamoudoukane |
Femme et Psy |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | COLLECTIF49
| GUAT Clément
| demoli