Un autre regard sur soi et sur les autres

Bienvenue sur mon blog, dédié aux regards que vous portez sur le monde et sur vous-même

 

Texte de Gwendoline C. La vie peut changer 16 septembre, 2009

Les jeunes de l’IEM Charlemagne vous présentent les textes avec lesquels ils ont participé au concours Régional de la ligue des Droits de l’Homme…

La vie peut changer

Il était une fois une petite fille, Laura qui est née avec un handicap. Plus elle grandit et plus elle avait du mal à marcher, à courir, à tenir debout. A l’école ses petits camardes se moquaient d’elle quand elle tombait par terre et elle pleurait de désarroi.
Elle passait des semaines et des mois dans les hôpitaux, toute seule, elle ne voyait pas beaucoup ses parents parce que son papa sillonnait la France et sa maman s’occupait de ses petits frères. Elle ne les voyait qu’une fois par semaine. Laura voyait que les médecins et les infirmières qui circulaient constamment dans sa chambre. Elle ne pouvait pas regarder par la fenêtre et ne pouvait pas sortir, attachée par les perfusions. Elle sentait la douleur des jambes plâtrées. Elle enchaînait les opérations douloureuses et les nombreux examens médicaux. La jeune fille se sentait très triste et seule, et se demandait quand tout cela va finir.
Un jour, sa famille décide de partir en vacances pour oublier ces moments difficiles de leur fille. Ils sont arrivés dans un camping pour passer plusieurs jours avec le soleil, faire des balades au bord de la mer tous ensemble et gommer tous les problèmes.

Un jour, Laura décide d’aller à la piscine avec son petit frère pour bronzer et se baigner. Et là une fille lui a dit de quitter la piscine parce qu’elle était une handicapée.
Laura lui répondu :
- Tu ne crains rien. N’aies pas peur, je ne peux pas te donner mon handicap.

La fille ne voulait rien entendre et elle lui a répondu méchamment: « TU PARS ! »
Le petit frère de Laura défendit sa sœur et tapa la jeune fille. Laura est partie dans sa petite maison de vacances en pleurant et elle ne voulait plus sortir de son petit refuge.
Laura se sentait mal, elle pleurait à cause de cette histoire et elle voulait rentrer chez elle.

Les parents de la jeune fille se demandait ce qui se passait mais la jeune fille ne voulait pas en parler. Elle était blessée à cause de sa différence et du rejet. Laura se sentait seule. Quelques jours plus tard, elle est rentrée à la maison et elle s’est dit qu’elle ne voulait plus voir personne. La jeune fille avait peur des regards des autres et elle ne sortait plus même avec sa famille. Ils étaient tristes de la voir comme cela et ils ne s’avaient pas comment faire pour l’aider.

Un jour sa maman lui a dit :
- Ne t’occupe pas des regards des autres. Tu es handicapée mais tu es comme tout le monde. Tu t’amuses, tu rigoles, tu pleures comme tous les enfants du monde. Les vacances d’été se termine. Voilà la rentrée des classes est arrivée. Tu vas retrouver tes meilleures amies de classe et tu te sentiras protégée.

Laura n’arrêtait pas de penser ce que sa maman lui a dit. Finalement, est-ce qu’elle est toute seule ? Est-qu’elle est différente ? Est-qu’il faut avoir peur de l’école ?

Elle écoutait de la musique, elle regardait la télévision mais elle était toujours seule. Puis le soir elle allumait plus en plus souvent son ordinateur pour discuter sur msn avec ses amies. Rentré à l’école lui a permit de retrouver ses potes. Ils tchatchaient des fringues, s’passaient de la sic, se tapaient des délires, se faisaient des blagues à MDR, s’envoyaient des smacks, se faisaient des tofs entre les potes, kiffaient et mataient grave dès que possible, organisaient des teufs, ils détestaient les maths, perturbaient les intellos, ils cherchaient des occases pour sécher le cours de vie social …

Non, Laura n’était pas seule et elle se sentait comme les autres.
La jeune fille a compris qu’elle peut toujours compter sur sa famille et ses vrais amies qui lui donnent la force d’avancer dans la vie, de passer d’agréables moments avec eux, d’avoir pleins de projets pour son avenir. C’est grâce à eux qu’elle n’a plus peur du regard des gens.

A ce jour Laura est persuadée qu’elle est une jeune personne handicapée qui vit comme les autres adolescents. Vive l’amitié ! Vive les amies !

 

Commenter

 
 

Maison des Savoirs de Ouaga... |
mamoudoukane |
Femme et Psy |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | COLLECTIF49
| GUAT Clément
| demoli