Un autre regard sur soi et sur les autres

Bienvenue sur mon blog, dédié aux regards que vous portez sur le monde et sur vous-même

 
  • Accueil
  • > Images de soi - Estime de soi

WEADAPT 28 août, 2009

Classé dans : Images de soi - Estime de soi,Regards sur le handicap — somanystories @ 20:07

Je découvre depuis quelques semaines ma marque Portugaise WEADAPT, vêtements adaptés et très stylés. Ils ne sont qu’aux balbutiements de leur travail et développent depuis un an leurs collections.

Prochainement: une collection complète de jean pratiques et suivant la tendance.

Un bon plan pour être mode, même si les tarifs sont encore honéreux.

A história da We Adapt começou quando Miguel Carvalho, professor na Universidade do Minho, foi desafiado por uma aluna romena para ser seu orientador numa tese sobre vestuário para deficientes. A ideia acabou por o conquistar e reuniu uma equipa de mais quatro pessoas, com proveniências tão diversas como a indústria têxtil, engenharia de polímeros, electrónica, mecânica, física e psicologia. Após três anos de estudos, a We Adapt conseguiu sair do papel e tem em andamento a sua primeira colecção de roupa para pessoas com necessidades especiais.

Com a vitória no Prémio Start, “os custos da primeira colecção ficam quase cobertos”, realça Miguel Ângelo, afastando a necessidade de a empresa recorrer, pelo menos para já, a crédito bancário. Em Janeiro ou Fevereiro do próximo ano, a We Adapt vai fazer um desfile para apresentar a sua colecção de 38 peças ao público português, mas, em 2010, quer já ter à venda têxteis electrónicos para reabilitação, monitorização dos sinais vitais e electroestimulação muscular.

Recorrendo à Internet para as vendas e aos correios para a distribuição, a We Adapt está a canalizar os seus esforços para entrar no mercado norte-americano – uma estreia que conta já com o apoio do programa UTEN (University Tecnhonoly Enterprise Network) e da Cisco Systems. Apesar de querer actuar num mercado de nicho, a We Adapt vê no sector um potencial enorme. Basta olhar para os números: dez por cento da população mundial tem necessidades especiais. Requerendo um investimento de 180 mil euros, a We Adapt espera resultados positivos de 1,6 milhões no terceiro ano de actividade

 

 
  • Accueil
  • > Images de soi - Estime de soi

Dernières inscriptions pour la formation image de soi et handicap!

Classé dans : Images de soi - Estime de soi,Regards sur le handicap — somanystories @ 20:04

Il ne reste plus que quelques jours pour vous inscrire à la formation image de soi et handicap organisée par le réseau RICI du 7 au 11 septembre prochain en Banlieue Parisienne. Cette formation abordera la mode et le style vestimentaire, les aspects psychologiques du conseil en image et du handicap, et les différentes implications des corps différents sur l’image du corps et de soi.

Pour toute inscription contacter le RICI contact@ricifrance.org

 

 

 
  • Accueil
  • > Images de soi - Estime de soi

On ne s’invente pas conseiller en image! 21 avril, 2009

Résultats de l’enquête nationale menée en 2008 par le RICI,
soutenu par l’AFIPP, et les écoles IDRI et Academia Looking 

Le Conseiller en Image accompagne ses clients, particuliers ou professionnels, à la valorisation de leur image. A l’inverse du relooking, le conseil en image rend les personnes autonomes. 
Adressée à plus de 200 conseillers en image exerçant sur le territoire français entre décembre 2008 et février 2009, l’enquête du RICI a pour objectif de dresser un état des lieux précis de cette activité récente. Grâce à l’implication du RICI et de ses partenaires, le taux de retour important (39%) de cette enquête permet d’identifier différents profils de conseiller en image. 
Le conseiller en image est un professionnel à part entière, puisque 95% des personnes interrogées ont suivi une formation avant d’engager leur activité. 

Parmi ces 95%, plus de la moitié a suivi une formation avec l’IDRI, Institut de Relooking International, seule école reconnue par l’Education Nationale. 

Le métier de conseiller en image peut s’exercer partout en France : 

°         30% des personnes interrogées exercent en Île de France  
°         30% dans le Sud-Est  
°         les 40% restants exercent dans le Centre, l’Est, l’Ouest et le Sud-ouest  Plus d’un conseiller sur deux exerce sous le statut de travailleur indépendant. Seuls mais pas solitaires, les conseillers travaillent en partenariat avec d’autres professionnels, dont l’activité est complémentaire.  Métier riche et diversifié, le conseil en image concerne toutes les personnes qui souhaitent gagner en confiance et être plus crédible. Le conseiller peut travailler avec des publics aussi variés que les commerciaux, les hôtesses d’accueil et les dirigeants d’une entreprise ; les agences d’événementiel, mais également auprès des publics handicapés ou encore des seniors. 
On ne s’invente pas conseiller en image ! Cela demande de grandes qualités d’empathie, d’écoute et de capacités à provoquer le changement. Au-delà d’une formation solide, le conseiller doit se former tout au long de sa vie professionnelle. 

Cette enquête est la première jamais réalisée en France. Le RICI, fort du succès de l’enquête 2008, souhaite la reconduire tous les ans. 
Cette enquête nationale est le point de départ à l’élaboration d’une charte de déontologie, posant les bases de l’éthique de la profession.  Le RICI, soutenu par l’AFIPP, participe ainsi pleinement à la professionnalisation du métier et à sa reconnaissance auprès du grand public. 
Tous les résultats et analyses de l’enquête en vente sur www.relookingboutique.com 

Contact presse :

Armelle Vanhoutte – presse@riciinternational.org
01 46 32 43 73 / 06 35 52 19 35
www.riciinternational.org
Visitez le blog du RICI : www.riciinternational.blogspot.com 

 

 
  • Accueil
  • > Images de soi - Estime de soi

Découvrez cette semaine 16 avril, 2009

Conseil en image, coaching style… Ce phénomène de société s’invite désormais dans la sphère professionnelle, dans le cadre du droit individuel à la formation.
En bref, on peut s’offrir un relooking au frais de la princesse. Mais est-ce vraiment une bonne nouvelle ?

Paru le 15.04.2009, par Marine Deffrennes, Le Figaro Madame

 

 
  • Accueil
  • > Images de soi - Estime de soi

Regards sur la perruque.. ou la prothèse capillaire

Salons de la Cosmétique – Faro, Portugal, janvier 2009.

Rencontres sympathiques sur un stand de Perruques: j’observe et participe avec curiosité.
Les gens s’amusent, rient sur ce stand qui obtient un succès fou. Chacun y effectue ses essayages de « coiffures » et s’en donne à coeur joie. Certaines gloussent même de malice et de plaisir.

J’ai compris.

Je décide de réabiliter la perruque comme accessoire de Mode. Je me donne 2 ans. Je suis spécialiste de l’image sur le Portugal et cette menue tâche sera facile.

Je décide de commencer dès la semaine suivante. J’anime alors un cours sur le conseil en image personnelle.
J1. Perruque mi longue effilée reflets cuivrés.
Aucune remarque de mes élèves, aucun regard étrange. La perruque semble me coller à la peau.

J2. Perruque cheveux longs, reflets violine. Je salue le groupe. J’observe les yeux s’écarquiller et les sourires se former.
L’un d’entre elle ose finalement « ohoh!!! », les autres se taisent et s’interrogent.

J’encourage l’élève s’exclamant « tu voulais dire quelque chose? » souriais-je.
« Ca vous va bien » répond-elle.
« Ca n’était pas ce que tu voulais dire… tu te demandais en fait si je plaisantais ou si j’étais malade, n’est-ce pas »

Elle acquiesse.

« Eh bien non je ne suis pas malade, je réabilite la perruque comme un accessoire de mode »

 

 
  • Accueil
  • > Images de soi - Estime de soi

Lorsque la différence n’est pas un handicap 8 avril, 2009

Lorsque la différence n'est pas un handicap dans De nouvelles approches pour mieux se voir et mieux voir wmv Quand la différence n’est plus un handicap

Une bien jolie vidéo

Un autre regard sur la différence physique…

 

 
  • Accueil
  • > Images de soi - Estime de soi

Nouveau projet de la Ligue contre le cancer

Programme Apéséo pour retrouver confiance en soi La Ligue contre le cancer lance un nouveau programme : Apeseo (Activités physiques et soins esthétiques en oncologie), soutenu financièrement par le laboratoire pharmaceutique Mylan. Entièrement dédié aux personnes en cours de traitement, en rémission ou guéries, ce projet national propose l’accès à des soins esthétiques et des séances d’activité physique encadrées par des professeurs spécialisés. Inauguré dans 6 sites pilotes* depuis septembre 2008, ces nouveaux espaces répondent à une demande forte des personnes qui sont fatiguées physiquement et moralement par le cancer et qui ont tendance à se replier sur elles-mêmes. * Annonay (Ardèche), Bordeaux (Gironde), Brest (Finistère), Montpellier (Hérault), Nantes (Loire-Atlantique) et Saint-Étienne (Loire).

Pour de plus amples informations

http://www.ligue-cancer.net/article/2808_lancement-du-projet-national-apeseo

 

 
  • Accueil
  • > Images de soi - Estime de soi

« C’est psychologique » 4 avril, 2009

Il prend place dans ce grand fauteuil noir.

Gerard, chef de banque 54 ans.
« J’ai mal au ventre docteur ».
Le médecin de famille osculte et ajoute « vous vous sentez comment en ce moment? vous êtes un peu stressé? »…. »il faut vous relâcher, aller faire un peu de sport  » …. »ce mal de ventre, c’est juste les nerfs ».

Paul, informaticien, 34 ans.
Il consulte pour la 3ème fois et pour les mêmes symptômes.
« J’ai des diarrhées accompagnées de mal de tête très régulièrement »
Le docteur réosculte et répond « Votre colon est irrité et tendu, il est victime du stress. Il faut vous détendre. Vous n’êtes pas malade, tous vos examens sont bons. Tout ça n’est que psychologique »-

Ces deux situations me sont racontées par ces hommes, qui me signifient également leur indignation à l’égard de ce médecin et des propos tenus. Je sents leur amertume, presque de la colère.
« J’étais enragé, j’avais le sentiment d’inventer mes symptômes, et qu’ils n’étaient que foutaise…. que j’étais presque le responsable de tous ces maux ».

Nous acceptons généralement avec difficultés ces réponses médicales, que nous entendons souvent comme des incriminations.
Signifier à l’autre que « c’est psychologique » c’est lui signifier son incapacité à gérer ses maux, à gérer ses émotions, à gérer son corps. C’est lui faire sentir et comprendre qu’il est donc en partie responsable de ce qui lui arrive.

En dehors de tout réalité de fait (puisque le lien psyché/corps est évident), comment présenter cette information au patient?

De note côté de patient, comment changer notre regard et notre perception du « c’est psychologique » culpabilisant?

 

 
  • Accueil
  • > Images de soi - Estime de soi

L’image en entreprise – qu’est-ce que le dress code? 31 mars, 2009

Il est tout d’abord important de spécifier un point: il existe plusieurs types de dress code:

-         le dress code relatif aux activités professionnelles et aux univers de vie, qui n’est pas forcément explicite et expliqué, qui est induit par la grande majorité des styles observée dans un univers précis. Il existe ainsi des univers vestimentaires spécifiques et parfois inconscients chez les commerciaux, au sein des agences de publicité, ect… Les codes ne sont pas écrits ou stipulés mais plutôt acquis par simple observation du groupe social en question. 

-         le dress code « d’entreprise », qui est cette fois-ci directement instauré et officialisé par une entreprise. Le dress code fise ici à instaurer offficiellement un type de tenue à adopter.Il est parfois très cadré, à travers des règles précises sur les tenues et sur les soins apportés à la coiffure et au maquillage, et peut-être transmis sous forme de cahier à respecter par le client. Beaucoup d’entreprises ont auj recours à nos services pour la définition de cahiers des charges liés à ces dress code : c’est le cas de beaucoup de banques notamment. Certaines vont même jusqu’à la création d’un uniforme pour chaque employé et pour chaque statut. 

-         Les dress code établis pour des occasions spéciales, notamment des cocktails, soirées et autres inauguration. Ces dress code ont alors pour objet de présenter le thème vestimentaire dans lequel les invités sont attendus.  Ce dernier dress code est un incontournable et doit être systématiquement respecté, sous peine parfois d’être refusé aux évènnements en question ! 

Les entreprises développent les dress code comme méthode de solidification de leur marque, auprès du public mais également au sein même des salariés. L’image de l’entreprise se met alors à coller à la peau des salariés, sur le plan figuré et réel. 

Le dress code permet aux entreprises d’être sûres que chacun des salariés reflète réellement l’image de ses valeurs, services ou produits. Effectivement, les entreprises recrutent tous types de collaborateurs, dont les styles vestimentaires et goûts personnels peuvent ne pas toujours correspondre aux objectifs de communication de la marque. Le salarié devient par la dress code, porte parole de la marque et de ses services. 

Enfin, le dress code élimine toute différenciation des collaborateurs – cette uniformité peut créer, selon les cas, un sentiment d’appartenance à un groupe de façon plus prononcée. Parfois, il soulève également des difficultés chez les individus dont le besoin de différenciation est central. 

Les règles de base…

Les règles d’élaboration d’un dress code : - définir les valeurs à transmettre 

- définir le profil des salariés et professionnels visés - définir les acteurs de la définition de ce dress code (équipe de conseillers en image, directeur de la structure, responsable de communication…) 

- impliquer les salariés et collaborateurs concernés par le dress code - anticiper la création d’une méthodologie de communication pour la divulgation de ce dress code. 

 

 
  • Accueil
  • > Images de soi - Estime de soi

Quelques idées sur l’image de soi et l’estime de soi 29 mars, 2009

Classé dans : Images de soi - Estime de soi — somanystories @ 17:21

ESTIME DE SOI 

Le verbe « estimer » vient du latin « aestimare » « évaluer » qui a une double signification : 

-          déterminer la valeur de (comme on se voit) 

-          avoir une opinion sur (si on aime ou pas ce que l’on voit). 

 

Ce regard jugement est vital pour notre équilibre psychologique. 

-          S’il est positif, la personne se sent bien dans sa peau, agit efficacement, fait face aux difficultés. 

-          S’il est négatif, il peut engendrer parfois souffrances et désagréments. 

 

L’estime de soi, c’est en fait une évaluation, donc un jugement de valeur à propos de soi. 

L’estime de soi est directement lié à : 

-          notre vécu 

-          la perception de notre apparence physique 

-          les feedbacks d’autrui : popularité auprès des pairs 

-          nos pensées 

-          nos émotions 

-          nos sentiments 

-          nos comportements 

-          nos défauts. 

 

L’IMAGE DE SOI 

C’est le regard que l’on porte sur soi, cette évaluation fondée ou non que l’on fait de ses qualités et défauts, de son apparence physique. 

L’important n’est pas la réalité des choses mais la conviction que l’on a d’être porteur de qualités et défauts, de potentialités ou de limitations. 

Cette image de soi-même est également directement lié à nos croyances et nos propres valeurs « je crois en Dieu, je déteste le mensonge…ect ». 

 

L’image de soi, c’est donc la façon dont on se perçoit, ce que l’on croit être, ce que l’on croit être capable de faire, comment on croit que les autres nous voient. 

C’est finalement une photo de nous-mêmes à un moment donné. 

 

 

 

12
 
 

Maison des Savoirs de Ouaga... |
mamoudoukane |
Femme et Psy |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | COLLECTIF49
| GUAT Clément
| demoli